Blood Red Shoes @ le Nouveau Casino, Paris.

It’s Getting Boring by the Sea | It is Happening Again | I Wish I Was Someone Better | Light It Up | When We Wake | Doesn’t Matter Much | Keeping It Close | This Is Not for You | Don’t Ask | Say Something, Say Anything | Heartsink || You Bring Me Down | Count Me Out | Colours Fade

Les prestations de Blood Red Shoes dépendent directement de l’état de forme de Laura-Mary Carter. À la Flèche d’Or du 9 décembre, fatiguée, gavée, presque malade1, elle avait pesé sur la hargne du set, entièrement soutenu par un Steven Ansell pour sa part imperturbablement démonstratif derrière sa batterie. Avec la setlist mal choisie, trop orientée vers ce nouvel album, Fire Like This, à l’époque pas sorti et donc pas connu, le duo avait été décevant. À des lieues d’hier soir où tout y était. À commencer par les fantasmes nuptiaux à l’endroit de Carter. Set bien construit, public bien dedans ― quoiqu’ayant mis le temps à se chauffer, lui aussi ―, It’s Getting Boring by the Sea en ouverture houleuse, reprises en chœur des textes de la bombe I Wish I Was Someone Better et du You Bring Me Down du rappel, parfaite incorporation des nouveaux titres dans le set, même le Colours Fade final qui passe sans problème malgré sa longueur et sa langueur. Le passager malaise de la Flèche est lavé, remercions le ciel tous ensemble mes frères et allons porter la bonne parole sur le trottoir de la rue Oberkampf en jouant de l’air-guitar et en faisant tin-tin-tin better I wish I was someone better I wish I was someone better jusqu’au bout de la soirée. Gloria Alleluïa.

PS : rien à voir mais quelqu’un, hier, est venu ici et a demandé à Gougle une traduction automatique de la notasse sur PJ Harvey et John Parish au Bataclan et à voir le résultat, je me demande s’il a tout bien compris.

Ah et la tradition veut que chaque concert de Blood Red Shoes qui passe ici soit sonorisé par I Wish I Was Someone Better. Respectons donc la tradition.

 Blood Red ShoesI Wish I Was Someone Better

_____

1 et à des lieues de susciter envies nuptiales et achat de spots chez les photographes de la soirée, comme lors du Trabendo de 2008.

6 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Thierryrépondre
16 avril 2010 à 12 h 31 min

Enorme, la traduction automatique. Ça me rappelle les bons vieux « Snoopy chien chien fait du hanche houblon »…

16 avril 2010 à 15 h 53 min
– En réponse à: Thierry

Ah pas mal non plus ça.
[Pour ma part j’ai aimé le « skeptic picture » pour « fosse photo ».

ixbérépondre
19 avril 2010 à 23 h 49 min

Chouette série, bien dynamique, avec le son ça le fait grave!

20 avril 2010 à 12 h 17 min
– En réponse à: ixbé

Merci monsieur !

Blood Red Shoes + Wallace Vanborn @ le Trabendo. | DPCrépondre
8 décembre 2010 à 11 h 03 min

[…] soir-ci, dans la même salle que ce soir-là, alors qu’on ne les a pas vu depuis cet autre soir, Blood Red Shoes livre le parfait mélange des trois fois passées : set […]

Dix ans de titres. | Wallendorffrépondre
30 juin 2014 à 16 h 03 min

[…] Blood Red Shoes @ le Nouveau Casino, Paris. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :