Art[@]work #3.

« Cathédrale St-Étienne1 de Metz » (2005) – Sculpture en une touillette polypropylène non enchâssée à la main, présentée ici avec l’aimable autorisation du MAPM (Musée d’Art en Plastique Moderne) des Hauts-de-Seine.

« St-Étienne2 de Metz », œuvre finale de l’artiste dans sa recherche de la forme parfaite, est le summum de l’expression plastique simplifiée à son extrême. La cathédrale est représentée dans sa forme la plus marquante — sa flèche qui se dresse fièrement vers le ciel — dans une blancheur pieuse qui rappelle la pureté virginale de la Sainte-Église. L’utilisation d’un seul et unique élément est un hommage aux membres des corporations qui, au Moyen-Âge, investissaient leurs vies entières dans l’accomplissement d’un but unique : celui de mener haut, toujours plus haut un bijou de l’art gothique. La forme de l’ensemble, qui n’est pas sans rappeler celle d’une touillette, est également un hommage au travail quotidien dont… tiens le chef vient de passer la porte on va peut-être se mettre à bosser passez une bonne journée salut.

Œuvre unique, 1 504 €, frais de port inclus.

Bande-sonSamuel Barber Adagio pour cordes

_____

1 Allez, allez, allez.

2 Allez, allez, allez.

2 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

Dix ans de XPTDR. | Wallendorffreply
juin 18, 2014 at 11:06

[…] jour où je me suis lancé dans l’art moderne (22, 23 et 24 novembre […]

Dix ans de titres. | Wallendorffreply
juin 30, 2014 at 03:06

[…] Art[@]work #3. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :